bondage-23-zentai-hogtieThis RSS aggregator for various fetish and bondage resources (the list is being updated constantly).

UNMODERATED!! MAY BE NOT SUITABLE FOR WORK OR A LIVING ROOM WITH FAMILY AROUND!!!!

This is a live stream, posts may disappear forever at any time, so if you find something interesting, do not wait! Save the images and post them in the forum.

Check several pages for updates, because new posts may appear anywhere for several reasons (e.g. new stream added, wrong post date, etc.). Duplicate, triplicate, etc posts is a known Blogger issue, and is being worked on.

Leave you suggestion in the comment field below, or in this forum thread.

See other RSS streams.



Thu, Apr 14, 2016
Source: The Spandex Statement

Wed, Apr 13, 2016
Source: The Spandex Statement

Mon, Apr 11, 2016
Source: The Spandex Statement

Sun, Apr 10, 2016
Source: The Spandex Statement
Je crois qu'aucun fétichiste du latex ne pourra me démentir sérieusement, à cette forme d'excitation particulière que l'on éprouve à la réception d'un colis de latex.
Même si maintenant je commande moins pour moi, le plaisir reste intact. En général pour moi c'est lorsque que j'attends une catsuit, comme cette nouveauté de chez Libidex de la belle couleur "pewter métallique" . Je reconnais le contenu rien qu'à la forme du paquet sans même l'ouvrir et mon imagination alors fait le reste. Malgré ma hâte j'aime à faire durer ce plaisir, je pose le paquet sur une table le temps de reposer mon manteau et de me mettre en situation d'en savourer l'instant . Alors j'ouvre les enveloppes successives de carton et de film bulle jusqu'à la dernière couche de papier de soie qui se déchire sans résistance.

Le latex frais encore voilée d'une fine couche de tact glisse mollement comme un serpent vide qui sortirait d'un œuf mou et blanchâtre, il luit doucement au moindre de reflet de lumière, il bruisse et colle déjà à la peau qu'il appelle. Je le caresse comme par distraction . Je le déplie et en ouvre le zip comme un rituel, je retiens mon imagination.

Aujourd'hui c'est mon amie qui a ouvert le paquet devant moi avec une sorte de petit regard espiègle. Comment ne pas se laisser divaguer à enfiler lentement l'enveloppe de latex sur son corps nu devant elle, à laisser ses mains chaudes en caresser les reflets et les courbes et laisser encore voguer la volupté de la tentation, subtil mélange d'impatience et d'attente, de réalités ou de chimères !!
Wed, Apr 06, 2016
Source: FetishLover
Curieuse envie que celle d'écrire au sujet d'une soirée selon une thématique que j'avais abandonné depuis bien longtemps. Mais peut être que cette soirée le méritait après tout ; et peut être est ce une certaine forme de lassitude mais les bonnes soirées fétish, où l'on s'amuse vraiment et sans trop d'artifice sont suffisamment rares pour qu'on les encourage.

Pourtant tout n'était pas parti pour le mieux, cette seconde édition de la TG de Genève succède (c'est l'évidence) à une première édition qui au dires de certaines connaissances( je n'était pas présent) n'était pas des plus enthousiasmante; lieux inadaptés, public mixte fétish-non fétish, ambiance de plomb ... Rien d'encourageant.

Force est de constater que des leçons en ont été tirées pour cette seconde édition.

Quelques bémols cependant car ceux -ci pourraient être corrigés aisément.

Le lieu dans la banlieue de Genève fut particulièrement difficile a trouver, les indications sur le site très médiocres et heureusement nous avons pu trouver quelques couples qui erraient comme nous sur un vaste parking ; a plusieurs les recherches sont plus faciles .
Il est aussi dommage que les billets ne soient pas en vente directement par l'intermédiaire du site Torture Garden, il faut acheter ses billets en ligne par un site suisse, c'est assez facile mais le lien n'est pas évident.
La salle: un constat beaucoup trop petite ! Certes sympathique avec son espace mezzanine mais nous annoncer à notre arrivée que le vestiaire est déjà plein pose un petit souci . En outre si la salle elle même est de bonne dimension, l'installation de l'estrade pour les show en partie centrale a pour conséquence de limiter les espaces pour le public. Pas de place pour s'asseoir, ce n'est pas le plus grave mais j'ai eu la désagréable sensation d'être bousculé toute la soirée.

Enfin un problème d'organisation qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses en fin de soirée.
Il est fort dommage que l'estrade des shows ait été laissée en place à la fin de ceux-ci. En effet immanquablement le public y accède ne serait-ce que pour danser dans une atmosphère qui était de plus en plus chaleureuse. Une certaine excitation aidant l'un des participant chutait sérieusement ce qui provoquait un certain émoi , puis l'arrivée des secours, l'interruption de la soirée pour ne pas dire sa fin prématurée... Il était tard, la chute n'était semble t'il pas grave mais tout était retombé...Quand on constatait avec qu'elle vitesse l'estrade fut enlevée à la suite de cet incident on ne peux que regretter que cela ne fut pas décidé plus tôt.

Les points forts; ils sont de loin les plus nombreux !

Un dress code plutôt bien respecté et la volonté bien affichée des organisateurs ne ne faire rentrer que des looks fétish; même si certains semblent être passés entre les mailles on ne peux que se féliciter de cette volonté. De fait il faut admettre que beaucoup de participants avaient fait un réel effort.

Autre bon point, l'accueil lui même, plutôt très sympathique que ce soit à l'entrée au vestiaire ou au bar mais aussi parmi le public. Le maître de cérémonie lui-même ( je ne me souviens plus de son nom) était parfait pour donner le ton à l'ambiance générale.

En dépit de sa dimension la salle était plutôt chaleureuse, on peut noter qu'il était bien prévu un petit coin câlins assez sympa, un bel espace fumeurs .

Quelques shows étaient prévus de bonne qualité et une excellente musique avec aux manettes Monsieur David Wood en personne !

Mais enfin et c'est l'essentiel une ambiance particulièrement chaleureuse ! Certes pouvoir aller en couple à ce genre de soirée favorise grandement la montée de sève; mais dans l'ambiance électrique de la soirée quel plaisir ! Une fois de plus cela est la preuve qu'une bonne soirée fétish ne tient pas à la présence convenue de certaines étincelles du milieu soit performeurs soit modèles mais seulement à la volonté du public de s'amuser sans autre prétention et cela à été une réussite parfaite.

J'en rapporte un joli souvenir photographique et l'envie certainement d'y revenir !


Mon, Apr 04, 2016
Source: FetishLover
Que de temps passé avant de redonner une ligne à ce blog , il n'y a qu'une raison à cela la passion qui s'éteignait et la passion qui est revenue aussi inattendue que franche claire et lumineuse. Plus de cette passion finalement destructrice faite de mensonges de frustrations de non-dits pour finalement aboutir à une chute inévitable.
La vie réserve parfois aussi des bonnes surprises et celle que je vis depuis prés de trois mois est sans doute la plus précieuse et inouïe, elle me redonne le gout de cette passion qui a animée mon premier billet et les suivants et me donne a rêver et à recréer. A vous de trouver ce qui est la part du fantasme ou de la réalité, tout est possible .

Je devais la chercher ce soir à la gare et pour augmenter encore la tension de l'attente elle me suggéra un petit jeu . Je devait m'habiller en latex elle m'autorisât seulement de porter un manteau mais rien d'autres mais je devais avoir des gants et une cagoule dans la poche pour la porter une fois dans la voiture. Les consignes étaient strictes en aucun cas je ne devais quitter le volant des mains pendant tout le trajet du retour, seulement la laisser faire ce qu'elle voudrait selon ses envies et sa fantaisie.
Je resterais ainsi tout le reste de la soirée le temps de son bain , le temps d'un verre en tête à tête jusqu'à ce qu'elle décide de libérer mon impatience jusqu'à en sentir la tension extrême de mes envies jusqu'à ce que mon désir ne puisse plus se contenir .

Je devrais rester ainsi à sa merci jusqu'au matin mais à sa disposition toute la nuit entre deux sommeils jusqu'à ce qu'elle décide de faire glisser le zip de la catsuit le long de mon dos le plus tard possible .
Sat, Mar 12, 2016
Source: FetishLover

Wed, Jan 13, 2016
Source: Latex Passion

Wed, Jan 13, 2016
Source: Latex Passion

Wed, Jan 13, 2016
Source: Latex Passion

Wed, Jan 13, 2016
Source: Latex Passion

Wed, Jan 13, 2016
Source: Latex Passion